Share |

Le grand nettoyage de Pessah

Le grand nettoyage de Pessah

 

Qu’est-on dispensé de nettoyer pour Pessah ? 
Comment peut-on nettoyer la maison pour Pessah en une demi-journée ? 
Qu’est-ce qui est superflu et qu’est-ce qui est indispensable ? 
Qu’est-ce qui est primordial pour les enfants ? 

Rav Shlomo Aviner 

1. L’éducation des enfants 
Si l’on veut faire un grand nettoyage, on le peut, mais il est préférable de ne pas le faire juste avant Pessah. Ce n’est vraiment pas le moment. 
Les vacances de Pessah sont faites pour se promener, pour jouer avec les enfants, pour se réjouir, pour danser ou préparer des histoires à raconter aux enfants le soir du Seder. 

Toute l’année, la femme travaille dur : «Les filles d’Israël furent soumises à l’esclavage» Les vacances de Pessah sont faites pour se balader avec les copines et le mari peut enfin garder les enfants. 
Les vacances sont faites pour ça et non pour travailler comme un forcené et astiquer les sols. 
Il faut donc se promener et prendre du bon temps pour être décontracté le soir du Seder, pour animer la soirée et faire participer les enfants. 
Si une femme veut s’exténuer et rester une esclave, elle le peut, mais au niveau éducatif, c’est néfaste. Il est préférable qu’elle soit disponible pour jouer avec ses enfants. 

Si nous avons été libérés de l’esclavage en Egypte, ce n’est pas pour redevenir des esclaves. 
Nous n’avons rien contre le nettoyage de la maison, mais il vaut mieux l’étaler tout au long de l’année et de temps en temps, faire une chambre à fond. 
Ce n’est pas le moment de tout nettoyer et de tout ranger car le soir du Seder finira par arriver, et tout sera encore en désordre et les travaux de réparation resteront en plan. 

Si une femme aime souffrir, elle le peut, ça décharge des souffrances de l’enfer. 
Les souffrances endurées en ce bas monde sont soustraites à celles de l’enfer. 
Si quelqu’un souhaite agir ainsi, c’est légitime, mais qu’il ne le fasse pas à la veille de Pessah : le mois de Nissan est un mois joyeux. 

2. le nettoyage 

Ceux qui ont l’intention de s’absenter pour Pessah 
Ceux qui ont l’intention de s’absenter de chez eux pour toute la durée de Pessah, ne doivent rien nettoyer du tout. 
Il faut vendre tout le Hamets de la maison avec toutes les miettes qui sont à l’intérieur. Il est impossible de ne vendre que les miettes car selon la Halakha, cela n’a aucune valeur. Par contre on peut vendre une armoire contenant des denrées alimentaires, sans la nettoyer. 
De même, lors de la vente, on peut englober tout le Hamets qui est dans la maison, sans nettoyer quoi que ce soit. 
Mais si des invités doivent séjourner dans la maison, il faut nettoyer les chambres qui seront occupées et fermer au scotch les autres chambres. 

La maison en une demi-journée 

Les chambres 
On ne fait la Bedikat Hamets que dans des chambres qui en contiennent. Par exemple, il est inutile de vérifier au-dessus des néons. Dans des chambres où des enfants entrent fréquemment, il ne faut vérifier qu’aux endroits où ils sont susceptibles d’avoir laissé du Hamets. 
L’interdit de posséder du Hamets ne s‘applique qu’à partir du volume d’une olive ( 27 centimètres cube, un cube de 3 cm) contrairement à l’interdit d’en manger qui est valable quelque soit le volume. (Responsa Igrot Moché) 
Généralement, il n’y a pas de Hamets de cette taille dans les chambres, sauf bien sûr si les enfants s’y promènent avec des sandwichs ou des biscuits, et font tomber des miettes. 
Il est inutile de nettoyer les chambres où l’on n’a pas usage de manger. 
C’est la raison pour laquelle quand on à la coutume de cacher des bouts de pain avant la Bedika, il faut veiller à ce qu’ils ne soient pas trop gros. 
Ainsi, si par inadvertance un des bouts de Hamets cachés restait introuvable, on est dispensé de le rechercher car il sera supprimé par l’annulation formulée à la fin de la Bedika.( Responsa Yehave Daat) 

Les livres 
Il n’est pas nécessaire de vérifier les livres. Il faut juste veiller à ne pas les poser sur la table. L’usage courant est de ne pas vérifier si les livres contiennent des miettes de pain : on se réfère uniquement à l’annulation du Hamets que l’on prononce le soir de la Bedika (Hagada «Hazon Ovadia», page 21) 
Il ne faut donc nettoyer les livres que si l’on veut absolument les poser sur la table. 
Mais on peut aussi tout simplement acheter quelques livres pour Pessah. 
Il est évident qu’il n’y a pas de Hamets derrière ou à l’intérieur des livres. 
Certains ont l’habitude de mettre les livres sur un balcon où ils seront feuilletés par le vent. 
Mais ce n’est pas suffisant si l’on sait qu’il peut y avoir du Hamets dans les livres et qu’on veut s‘en servir pendant la fête, ils faut les vérifier feuille par feuille. Chacun connaît ses habitudes. 
Si on craint que les enfants aient laissé du Hamets dans les livres qu’on veut utiliser à Pessah, on les ouvrira pour s’assurer qu’ils ne contiennent pas une tranche de pain 
Cette inspection ne doit pas dépasser cinq minutes. 

Les coins de la maison 
A propos des miettes qui pourraient se trouver dans les recoins de la maison : 

1-Elles ne dépassent certainement pas la taille d’une olive. 
2-Elles ont été annulées car elles sont considérées immangeables, même pour un chien. 

S’il y a du pain derrière une armoire, à un endroit inaccessible, il est considéré comme enterré, comme des pierres sous lesquelles il est superflu de chercher 
(tout comme personne n’ira chercher sous les fondations de la maison) 

Les vêtements des enfants 
Il y a peut-être des biscuits ou des miettes dans les poches des vêtements des enfants. 
De crainte que les enfants mettent les mains dans leurs poches et mangent le Hamets qu’ils y trouveraient, il faut vérifier sérieusement l’intérieur des poches. 
Mais il est inutile de vérifier les vêtements d’hiver. Il suffit de les enfermer dans une armoire puisqu’ils ne les mettront pas. Il ne faut nettoyer que les vêtements de la saison. 

Question : peut-on se contenter de nettoyer les vêtements dans la machine à laver ? 
Réponse : après la lessive, les vêtements peuvent encore contenir du Hamets consommable. Il faut donc les vérifier. 

Les jouets 
On peut mettre les jouets en plastique à tremper dans une bassine avec un détergeant. 
Mais le mieux, c’est de les enfermer dans un carton et de n’en nettoyer que quelques-uns. 
Si les jouets sont posés sur une étagère, on peut les envelopper d’un plastique. 
De toutes façons, il y a les jours de fête et le reste du temps, on se promène, donc on n’a pas beaucoup de temps pour se servir des jouets. 
De plus, quand on nettoie les jouets, on fait aussi le tri, on range et c’est un travail qui n’en finit pas. 
Par ailleurs, généralement les enfants ont une préférence pour un jouet spécifique ; il suffit donc de prendre dix minutes pour le nettoyer et quoi qu’il en soit, il est bon de lui acheter un nouveau jouet à l’occasion de la fête. 

La pharmacie 
La pharmacie contient plein de pommades et toutes sortes de produits qui sont sans doute composés d’éléments qui sont Hamets comme par exemple le dentifrice ou des pommades pour les lèvres qui contiennent de l’amidon ou des alcools à base de blé. 
Nettoyer la pharmacie serait donc du temps perdu. 
Il faut donc la fermer, la scotcher et l’inclure dans la vente du Hamets. 
Il faut acheter des produits cacher pour Pessah. 
Pour les médicaments il faut consulter un rabbin. 

Les fauteuils 
Il faut vérifier entre les coussins des fauteuils. 
C’est une expérience intéressante et fructueuse, car on y trouve généralement un grand nombre d’objets perdus. 

La salle à manger 
Dans la salle à manger, on ne doit nettoyer que les endroits où l’on mange, c’est-à-dire la table et les chaises. 
Si les chaises sont propres, inutile de se fatiguer. 
S’il arrive que les enfants éclaboussent leur semoule sur les chaises, il suffit de les nettoyer avec un chiffon humide ( deux minutes par chaise ) 

La table 
Il faut la rendre cacher pour Pessah, il y a deux possibilités : 

1-Il faut verser de l’eau bouillante dessus. 
De manière générale, on ne pose pas de marmites brûlantes sur la table, il est donc inutile d’utiliser une bouilloire reliée au courant électrique. 

2-On peut également recouvrir la table d’une toile cirée, puis d’une nappe, d’un plastique et d’une dernière nappe. 
Il faut que la table soit bien recouverte et protégée. 

La chaise du bébé 
Le nettoyage de la chaise du bébé ne doit pas dépasser une demi-heure. 
Si elle est entièrement en plastique, on peut la tremper dans une bassine pleine d’eau bouillante, avec un peu de détergeant durant deux bonnes heures. 
Il est inutile de la démonter car ce qui se trouve dans les trous ou dans les recoins est annulé et considéré immangeable même pour un chien. 
Il suffit donc de la nettoyer à l’aide d’une bonne brosse. 

La voiture 
Il faut bien nettoyer la voiture : sortir les tapis et rassembler le Hamets à la main. 
Il n’est pas nécessaire d’utiliser l’aspirateur. 
Il faut nettoyer la boîte à gants et les petits tiroirs 
Il est inutile de verser de l’eau et de démonter les sièges. Il n’y a rien à dévisser. 
Si on peut atteindre le Hamets avec la main, on n’a pas besoin de tournevis et si on ne peut pas l’atteindre, il ne sortira pas pendant Pessah donc on n’a pas besoin non plus de dévisser. 
Tout ce nettoyage doit prendre dix minutes. 

La cuisine 
La cuisine doit être minutieusement cachérisée. Il est interdit d’y laisser une seule miette. 
Il est impossible d’annuler le Hamets qui s’y trouve, même si c’est le millième d’une miette. 

Le lave-vaisselle 
Il est préférable de ne pas le cachériser et de faire la vaisselle à la main comme cela s’est toujours fait à travers les générations. On peut également manger dans de la vaisselle jetable. 

Question : est-ce qu’il est possible de nettoyer le lave-vaisselle? 
Réponse : c’est possible, mais c’est compliqué, car cet appareil est plein d’assemblages et de petites pièces en plastique. 

Le four 
Trop difficile à nettoyer, il vaut mieux le fermer, le scotcher et ne pas s’en servir. 
Achetez des gâteaux ou faites les dans un mini-four acheté pour Pessah. 

La cuisinière 
On recouvre la cuisinière de papier aluminium sans la nettoyer ou on peut peindre la grille avec de la peinture aluminium. 
La nettoyer, c’est peine perdue et le mieux, c’est encore d’utiliser des pièces et des grilles spéciales pour Pessah. 
Les brûleurs : aucun besoin de les nettoyer, 
La plaque de la cuisinière : ce qui se répand au fond de la cuisinière n’est plus cacher, mais il vaut mieux quand même le recouvrir de papier 
d’aluminium (bien choisir le papier d’aluminium, s’il est trop fin, il se déchire et s’il est trop épais, il est impossible de lui 
faire prendre la forme de la cuisinière) 
Les boutons de la cuisinière : Nettoyer les boutons à l’aide d’un chiffon humide. (15 secondes par bouton) 

Le frigidaire 
Il faut nettoyer le frigidaire, mais il ne faut pas que cela procure trop de travail. 
Il faut bien sûr décongeler le congélateur et le nettoyer. 
Il faut s’efforcer de finir le Hamets avant Pessah mais s’il reste du Hamets qui coûte cher ( comme des produits surgelés) : il faut les envelopper de quelques sachets en plastique, inscrire qu’il s’agit de Hamets, bien fermer les sachets, les mettre au congélateur et les inclure dans la vente. 
Si le frigidaire est d’un modèle ancien et comporte trop de recoins, il faut en recouvrir les étagères et bien nettoyer le caoutchouc qui entoure la porte. 
Si celui-ci est trop ancien, il est plus facile de le changer. 

Le garde-manger 
Ne nettoyez pas le garde-manger, c’est une perte de temps. 
Fermez-le, scotchez-le et stipulez-le dans la vente du Hamets. 

Les éléments de cuisine 
Fermer les éléments de cuisine, inutile de les nettoyer. 
Certains sont très pointilleux et lavent la vaisselle Hamets mais en réalité, on peut s’abstenir de faire ce travail et ce, pour trois raisons : 

1-Les miettes sont vendues en même temps que tout le Hamets 
2-La vaisselle est généralement propre. Personne ne met de la vaisselle sale dans ses armoires. 
3-Même s’il reste une miette sur une assiette, elle ne dépasse certainement pas la taille d’une olive. 

A retenir : il est parfois plus simple de peindre que de nettoyer. 
Par exemple, si un coin de la cuisine a été éclaboussé, 
on peut le peindre et de même pour les grilles de la cuisinière. 

Le micro-onde 
Prendre cinq minutes pour le nettoyer et y faire bouillir un verre d’eau pendant une demi-heure. Pour Pessah, il suffira de fermer les plats que vous y ferez chauffer (il n’est pas indispensable que ces plats soient hermétiquement fermés) 

Le marbre 
Si on recouvre le marbre d’un papier d’aluminium épais, il est inutile de le cachériser et il suffit de le nettoyer à l’aide d’un chiffon humide. 
C’est parfois compliqué de le recouvrir et dans ce cas, on peut le cachériser en versant de l’eau de javel, puis de l’eau bouillante à partir d’une bouilloire reliée au courant et qui n’a pas cessé de bouillir. Dès qu’on a finit de verser l’eau, il faut immédiatement débrancher la bouilloire. 
( Pour effectuer cette opération, il est recommandé d’être à deux, l’un verse et l’autre se tient prêt à débrancher.) 

Les éviers 
Pour les éviers, il y a plusieurs solutions : 
1-Ne rien poser au fond de l’évier et laver la vaisselle en la tenant en l’air. 
Mais c’est peu réaliste. 
2-Placer une bassine en plastique trouée dans l’évier, 
mais il faut veiller à ce qu’il y ait un écoulement continu vers les égouts. 
3-Bien nettoyer les éviers et les cachériser de la même manière que le marbre. 

Le toaster 
Il est impossible de nettoyer le toaster et c’est de toutes façons inutile. 
Le mettre dans l’armoire du Hamets et l’inclure dans la vente. 

Le mixer 
Ebouillanter le bol et les batteurs et envelopper l’appareil lui-même de plastique. 
Veiller à ne pas bloquer la ventilation. 
La meilleure solution est d’acheter un petit mixer bon marché. 

La cachérisation de la vaisselle 
C’est un très gros travail et il est préférable d’acheter de la vaisselle neuve. C’est un peu cher donc on s’efforcera d’acheter un peu de vaisselle chaque année. 
Les marmites : acheter des marmites bon marché en aluminium Les médecins n’aiment pas beaucoup cette matière, mais pour sept jours, ce n’est pas très grave. On trouve de nos jours de la vaisselle et des couverts très bon marché. 

3) La bedikat hamets 

Celui qui ferme sa maison pour Pessah, se posera la question suivante : où devra-t-il faire la Bedikat Hamets ? 
S’il doit arriver chez ceux qui l’ont invité pour Pessah le soir du 14 Nissan, il y fera la Bedika. Mais s’il ne s’y rend que le lendemain matin, il choisira une chambre de sa maison facile à nettoyer, comme par exemple le hall d’entrée, la nettoiera en quelques minutes et y fera la Bedika. 

4) Mesures de rigueur 

Celui qui sait que ce qu’il fait est une mesure de rigueur, et décide de prendre sur lui de l’accomplir, il sera béni. 
Si quelqu’un veut revenir sur sa décision, il devra faire «Hatarat Nedarim» (annulation des vœux) mais si il croyait que c’était obligatoire et apprends que ça ne l’était pas, il n’a pas besoin de faire Hatarat Nedarim. 

5) Conclusion 

En résumé de ce que nous venons d’exposer, le nettoyage des chambres ne nécessite pas plus d’une heure, la salle à manger, encore une heure, la cuisine, deux ou trois heures. Donc une demi-journée doit suffire pour l’ensemble du nettoyage. 
Le reste ne fait partie que de «mesures de rigueur» ou d’inventions qui usent nos forces, nous rendent coléreux et nous poussent à crier sur nos enfants. 
Nous devons éduquer nos enfants, mais ne pas les habituer à la colère: «Je t’ai dis de ne plus entrer dans cette chambre ! Pourquoi y-est-tu entré ?!!! Mange debout ! Mange dans le balcon ! Ne touche pas !» 
La cuisine est en révolution, le mari et les enfants mangent en tremblant de peur dans un coin de la cuisine, la mère les regarde avec un air d’adjudant-chef. 
Les parents se disputent et les enfants sont malheureux. 
Et c’est ça Pessah ?!!! C’est ça, l’éducation des enfants ?!! 
Si l’on nettoie avec les enfants, c’est très bien. Si c’est une expérience joyeuse. 
Il faut tout d’abord nettoyer l’essentiel en une demi-journée. Et ensuite, si l’on veut prolonger le nettoyage, il faut que cela se fasse dans la joie et l’allégresse. On nettoie, on chante, on verse de l’eau… «Et vous nettoierez dans l’allégresse des sources de la Délivrance» 
Le Rav Moshé Isserlich stipule : "Chacun doit nettoyer les chambres avant la Bedika et les vêtements où l’on rentre parfois du Hamets doivent être vérifiés" (Choulkhan aroukh –Orah Haïm) 
Le Mishna Broura précise: «Et l’usage est de nettoyer toute la maison le 13 du mois afin de faire la Bedika le soir du 14 Nissan. Cet usage suffit» 
Au-delà de cela, si quelqu’un veut faire plus pour Pessah, la bénédiction viendra sur lui, mais cela ne doit pas se faire sur le dos des enfants. 

Pessah cacher et saméah ! 
Il faut veiller à ce que Pessah soit joyeux et Pourim cacher. 

Il faut s’efforcer de garder ses forces et sa bonne humeur pour le soir du Seder afin que cette nuit soit pour les enfants une expérience extraordinaire et une source de confiance en notre Dieu, libérateur d’Israël. 

Traduit par Aline Sultan et Michaël Blum

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant