Share |

Michel Boujenah : biographie d’un acteur, humoriste et scénariste juif tunisien

Michel Boujenah : biographie d'un acteur, humoriste et scénariste juif tunisien

Michel Boujenah est un comédien scénariste de « one man show », acteur réalisateur et humoriste comique juif Tunisien. Il est né le 2 novembre 1952 à Tunis en Tunisie et son père Joseph Boujenah est médecin. En 1963, alors qu'il a onze ans, sa famille émigre en France, dans la cité de la Croix d'Arcueil à Bagneux dans la banlieue modeste du sud de Paris. La biographie de Michel Boujenah nous apprend qu'il a beaucoup souffert de cette rupture avec sa terre et sa culture natale, qui sera un des thèmes de ses sketchs. Pris très jeune par la passion du spectacle, le jeune Michel Boujenah rêve de devenir comédien et il suit les cours de l'école de théâtre à l'École alsacienne du 6e arrondissement de Paris dès l'âge de quinze ans. Après le bac, il passe le concours de l'École Supérieure d'Art dramatique du Théâtre national de Strasbourg mais est recalé à cause de son accent juif Tunisien trop marqué. Michel Boujenah fait alors quelques stages de comédie et monte sa propre compagnie de théâtre « La Grande Cuillère » avec Paul Allio et Corinne Atlas. Durant six ans, il joue pour les enfants et interprète ses propres textes dans des cafés-théâtres.

Il écrit et met en scène lui-même tous ses one man show et son premier spectacle, « Albert » est un grand succès. Michel Boujenah parle dans ce spectacle de ses racines juives Tunisiennes et des juifs tunisiens immigrés en France. Son humour et son talent sont basés sur son autodérision. Le spectacle suivant, « Anatole » ne remporte pas le succès du premier mais le suivant, « les Magnifiques », connaît à nouveau la faveur du public. Dans ce show, il trace une série de portraits drôles et attachants de juifs tunisiens vivant en France.

Grâce à ce succès, il est reconnu pour son talent par le grand public et sa carrière est lancée. D'autres spectacles suivent et sont encore des triomphes pour l'acteur comédien qui joue de ses origines pour faire rire avec lui le public, « Elle et moi » ou « le petit génie » entre autres. La filmographie de Michel Boujenah débute avec « Mais qu'est-ce que j'ai fait au Bon Dieu pour avoir une femme qui boit dans les cafés avec les hommes ? » de Jan Saint-Hamont, en 1979. Sa carrière d' acteur comique de cinéma est lancée et il interprète dans ce film son rôle de prédilection, celui d'un homme très gentil et un peu trop naïf. Mais c'est dans le film de Coline Serreau, « Trois Hommes et un couffin » avec André Dussolier et Roland Giraud, qu'il connaît un grand succès. Michel Boujenah obtient à cette occasion le César du meilleur acteur dans un second rôle, et il joue la suite 18 ans après en 2002. Il épouse Isabelle, une artiste styliste coiffeuse du monde du spectacle, dont il a un fils Joseph Boujenah né en 1998 et une fille Louise Boujenah née en 2000. L'acteur rompt avec ses rôles comiques dans « le nombril du monde » d'Ariel Zeitoun en 1992 et est nominé pour le César du meilleur acteur.

 

C'est en 2003 que Michel Boujenah se lance dans la réalisation au cinéma avec « Père et fils », avec Philippe Noiret, Charles Berling et son neveu Matthieu Boujenah. Dans cette comédie, un père tente de réunir ses trois fils. Il est nominé aux César de la meilleure première oeuvre de fiction et triomphe en même temps avec les « Nouveaux Magnifiques » au théâtre du Gymnase de Paris, avec une nouvelle série de portraits drôles et attachants de juifs tunisiens vingt ans après la création des premiers, parus en vidéos.

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant