Share |

Lou démasquée

Lou démasquée

 

By ANDRÉ-PIERRE S.

 

 

La relation des Bibliothèques-Médiathèques de Metz avec Lou Albert-Lasard tient un peu de la providence, un peu de la volonté. Cela a commencé par la programmation 2010 des Journées Européennes de la Culture Juive et une conférence de Jean-Pierre Legendre intitulée « Lou Albert-Lasard (1885-1969) : une artiste juive messine entre la France et l’Allemagne ». Les BMM ne possédaient alors rien de cette artiste dont l’orateur avait montré de remarquables portraits lithographiques. Naturellement, pourrait-on dire : femme, juive, allemande, séparée de son mari et amante de Rainer Maria Rilke, vivant dans le milieu artistique interlope, illustrant ses voyages exotiques,…  rien de sa personne ni de son œuvre ne correspondait aux collections classiques ou régionalistes. Dans une période où le nationalisme littéraire et artistique était étroit, une telle personnalité se retrouva beaucoup plus tôt dans le camp de Gurs que dans les collections publiques.

Au-delà d’une personnalité attachante et d’une œuvre abondante, « LAL », comme elle signait souvent ses œuvres, était donc emblématique de la carence mémorielle qui affectait la Moselle, et à laquelle le projet « Figures de Metz © » aspire à répondre. Il s’agit de revendiquer la diversité que la culture messine a pu produire, même quand ses enfants et leurs œuvres ont essaimé dans le monde, même quand ils représentent des « cultures minoritaires ».

LAL entra donc dans les fonds des BMM par l’achat d’un petit portrait par Rosette Choné, gravé d’après photo. Aux côtés d’autres immigrés (Ambroise Paré, saint Nicolas, Jean Vodaine,…), elle figura dans le quizz du Barouf de Miss Média, journal tiré à 50 000 exemplaires et largement diffusé dans toute la ville en 2011. Par l’intermédiaire de J.-P. Legendre, ce journal parvint dans les mains de Bernard Sberro, passionné de peinture et ami de la fille de l’artiste, Ingo de Croux, soucieux de faire connaître son œuvre. Après de fructueux contacts, la Ville de Metz put se porter acquéreur de 63 lithographies et gravures dont plusieurs sont présentées au château de Courcelles , grâce aux relations cordiales entretenues par Montigny et Metz.

Vous pouvez retrouver Lou en « live » à Montigny-les-Metz (du 26 avril au 06 juillet 2014, du vendredi au dimanche), dans le beau catalogue édité à l’occasion : Lou Albert-Lasard, une artiste entre ombres et lumières, pratiquement donné aux visiteurs (7€).

- See more at: http://missmediablog.fr/lou-demasquee/#sthash.i4idqKor.dpuf

Emission de radio : 

Mer. 11 Juin - 22:00 - De l'art et de la vie

Francine Szapiro

Invité: Bernard Sberro, commissaire de l'exposition "Lou-Albert Lasard" au musée de Metz.


http://www.judaiquesfm.com/emissions/26/presentation.html

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant