Share |

La confiture de grenades aux fruits secs, par Simone Uzan Joseph

La confiture de grenades aux fruits secs, par Simone Uzan Joseph

 

 

 

Nostalgie..rattrape moi, les fêtes arrivent.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais la période de fêtes me met de plus en plus mal à l'aise. Est-ce l'éloignement de la famille proche ? Les années qui passent ? Ou un mélange des deux... Je ne suis pas sûre.

Depuis mon installation à Los Angeles, il y a un an et demi, je pensais que d'être entourée de juifs (en plus grand nombre que San Francisco en tous les cas) et le nombre de supermarchés cachers, allaient me  redonner de l'élan au moment des fêtes : c'est tout le contraire !

Il est vrai que toutes mes invitations pour les fêtes viennent du monde iranien (une communauté soudée et en grand nombre à Los Angeles). Il est vrai que les synagogues aussi nombreuses (ou presque) que les églises à Rome, ne m'ont pas encore épatée : d'accord, je n'ai visité qu'une douzaine d'offices religieux.

Néanmoins, cette période qui devrait être joyeuse me montre souvent le chemin de la mélancolie : une adresse où je n'aime pas m'y rendre.

Que recherchons nous tous, qui que nous soyons? Des visages familiers (parents, amis proches). Des recettes familières : la liste est longue mais citons quelques unes : confitures de coings ou de grenades aux amandes grillées et grains de sésame, couscous aux boulettes de poulet, pkaëlla, brania, poule farcie, caques, boulo, etc.

Le meilleur foie gras, le meilleur caviar ou chocolats de marque ne remplacent pas les souvenirs culinaires d'antan.

Mes enfants seraient très malheureux si ma table ne comportait pas les mets habituels. Alors à défaut d'être en famille, je concocte chaque année (invitée ou non...on dîne avant de sortir ..chut svp.) les plats de mon enfance. Ceux qui sentaient bon ma Tunisie natale.

Pour un kilo de grenade:
500 g de sucre (sucre cassonade encore mieux)
Un peu de vanille, liquide ou en poudre
Jus d'un citron
100 g d'amandes grillées concassées
50 g de grains de sesame grillés
100 g de pistaches grillées (fac)
100 g de pignons (fac) **je ne me souviens pas si nous, les Soussiens en mettaient.

Le plus dur c'est d'égrener les grenades. Mais voilà j'ai trouvé comment. 

Comment recuperer facilement les graines de grenade

Dans un faitout si possible en cuivre (c'est paraît-il mieux), on ajoute aux grenades le sucre, la vanille et le jus de citron.  On met sur un feu moyen. Beaucoup d''eau va en ressortir. On remue de temps en temps. Quand le mélange a la couleur du caramel, on rajoute les fruits secs. On laisse refroidir et on met dans des pots. Les pots sont fermés quand le mélange est  froid.

Mara marhor à vous tous loin de moi. Bonne santé, bonne année à tous.

Simone Uzan Joseph

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Bonjour Simone, dès que j'ai commencé à lire les deux première lignes de votre écrit "avant propos" pour votre bonne recette de confiture de grenade, j'ai compris que vous êtes une compatriote... Je suis ravie que vous êtes tunisienne... Et pour la nostalgie, eh bien votre meilleur compagnon est vous-même. Soyez heureuse en vous faisant plaisir à vous-même. Arrangez-vous pour que votre compagnon soit aimable. Ecoutez-vous et explorez votre être intérieur. Vous allez découvrir une richesse abondante qui vous suffira de tout... Pardonnez mon envahissement qui n'est pas du tout habituel... Mais je ne sais pas pourquoi j'ai voulu vous répondre. Merci pour la recette, elle est succulente, je l'ai essayé hier, et si vous voulez me répondre voici mon mail : sarramil56@gmail.com

Merci pour la recette, c'est celle que je recherchais , celle de mes souvenirs d'enfance!
Je comprend tout à fait ce que vous ressentez! Je vous souhaite beaucoup de bonheur.
Samia

p/Simone Uzan pour moi c´est pareil!
ancienne soussienne je vis a Buenos Aires depuis 40 ans, et je ressens la meme chose que vous, je ne me sens pas non plus faire partie de la judéité argentine tres differente de notre facon de vivre et nos coutumes millénaires, une société superficielle, alors je ne fete plus rien!
Joëlle Rachel née Bijaoui

Bonjour Joëlle, la soussienne argentine!! Eh oui, depuis notre petite ville de sousse ,notre communauté à rayonné dans le monde entier, se dispersant aux quatre coins de la planète !!et alors que reste t il de notre enfance?? Des odeurs, des saveurs,!! Des souvenirs de joyeuses fêtes en famille !! Et quelques recettes de famille retrouvees sur notre site harissa pour retrouver nos racines et notre culture!!
Alors, je t'embrasse affectueusement et espère que tu vas bien et que tu es heureuse! Je t'embrasse
Danielle ( de sel et miel)
Ça te rappelle quelque chose??

Sljoseph@earthlink.net. J aimerais vraiment qu on discute.

Vous avez mon email
Discutez.. J'habite LA.
Sljoseph@earthlink.net

depuis qq années je suis seule durant les fêtes et je n ose en parler autour de moi
alors je me rends seule pr entendre résonner le chofar...
et je déguste ma confiture de coings en pensant à notre mère qui ns réunissait

ma nostalgie me poursuit qq jours et puis le quotidien l'efface

je vs souhaite de retrouver le parfum des fêtes d'antan
amicalement
annie a.

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant