Share |

Chanson de pourim en ladino

Chanson de pourim en ladino

Chacun sait qu'en 1492 les Juifs refusant de se convertir au catholicisme furent expulsés d'Espagne. Ils se répandirent dans le bassin méditerranéen et conservèrent leur langue dans les communautés d'accueil où ils furent majoritaires. Tel fut le cas des territoires de l'ex-Empire Ottoman alors en formation; ainsi que de ceux du Maroc septentrional et plus tard, d'Oranie, terre d'accueil vers 1850 des Judéo-Espagnols du Maroc.
La langue emportée par ces Juifs espagnols était - à très peu de termes près - commune aux tenants des trois religions: Musulmans, Chrétiens et Juifs. Y domina surtout le castillan, alors langue de cour qu'Isabelle de Castille, imposait à son aragonais de mari, Ferdinand 13b. Cette langue, il va de soi, possédait tous les traits de l'époque, ce qui me permet de dire à mes étudiants de philologie espagnole que je suis un musée vivant de la langue espagnole du XVème siècle (argument pédagogique qu’il faut ensuite nuancer). D'où, l'absence de jota, ce son rude de l'espagnol moderne, ainsi que le maintien des sons J (de Jean) et Ch (de cheval) auxquels, en Espagne, il se substitua vers la fin du XVIIème siècle; maintien aussi du son Z dans meza,’table', kaza, 'maison', etc., à côté de mesa et casa avec S dur en espagnol aujourd'hui.

 

envoi Arielle

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant