Share |

Alan Dershowitz dénonce le refus d’universités norvégiennes de le recevoir

 

Alan Dershowitz dénonce le refus d’universités norvégiennes de le recevoir

Oslo se défend de tout antisémitisme

 

OSLO (AFP-EJP)---Gouvernement et universitaires norvégiens se sont défendus vendredi de tout antisémitisme ou de dérive anti-israélienne après des critiques formulées par un avocat juif de renom, le professeur américain Alan Dershowitz. 

"Nous condamnons l'antisémitisme", a affirmé le chef de la diplomatie norvégienne, Jonas Gahr Stoere, dans une tribune publiée par le journal de référence norvégien Aftenposten.   

Mais les autorités norvégiennes ont refusé de recevoir le professeur américain.

Dans un commentaire intitulé "La Norvège aux Juifs: vous n'êtes pas les bienvenus ici" paru cette semaine dans le Wall Street Journal, Alan Dershowitz, professeur de droit à Harvard, avait dénoncé le refus des trois principales universités du pays de le laisser s'exprimer sur la question du Proche-Orient.   

Cet épisode s'était produit alors qu'il se trouvait en Norvège à l'invitation de lAmbassade chrétienne internationale, un groupe pro-israélien basé à Jérusalem.

Le dialogue officiellement prôné par les autorités norvégiennes est "partial", avait-il écrit. "Le Hamas et ses soutiens sont invités à participer à ce dialogue, mais les soutiens d'Israël sont exclus au nom d'un boycottage implicite mais bien réel des points de vue pro-israéliens", ajoutait-il.   

Selon lui, l'université d'Oslo n'avait pas motivé son refus, celle de Trondheim avait jugé la question trop "controversée" et celle de Bergen lui avait demandé de s'exprimer sur l'affaire OJ Simpson "pour peu que j'accepte de promettre de ne pas évoquer Israël".

Alan Dershowitz avait qualifié la Norvège de  «pire pays d’Europe occidentale en ce qui concerne Israël et les Juifs ».   

Dans sa tribune, M. Stoere a souligné que "les établissements  d'enseignement devaient laisser une large place à la diversité des opinions et des savoirs" mais qu'"il revenait à chaque établissement de décider qui ils souhaitent inviter à prendre la parole".   

L'université d'Oslo a, elle, fait savoir que M. Dershowitz n'avait jamais pris contact directement avec elle et qu'elle n'avait pas de "disponibilité à la date suggérée" par l'Ambassade chrétienne internationale.   

"L'université d'Oslo est par principe opposée à un boycottage académique", a réagi son recteur, Ole Petter Ottersen. "Le savoir est fondé sur le débat ouvert, sans préjugé et indépendamment des positions politiques", a-t-il ajouté.
   

Lors de son séjour en Norvège M. Dershowitz avait tout de même pu faire trois interventions à l'invitation d'organisations d'étudiants.   

Ces dernières années, plusieurs appels au boycottage académique d'Israël ont été lancés dans les universités norvégiennes, mais aucun n'a abouti.  

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant