| Accueil | Annonces | Arts | Calendar | Cartes | Chat | Commentaires | Communautés | Coutumes | Culture | Délires
| Enregistrement | e-Souks | Forum | Fun | Galerie Photo | Genealogie | Harissatheque | Histoire | JRencontre
 | Kandil | KesTuCherch | La bouffe | Links | Loterie | Medias | Musique | Objectif | Paracha | Plan du site | Portail
| Recherche | Religion | Sommaire | Sondages | Souvenirs | Telecom | Tunes Célèbres | Voyages  |
 

 

LE WEB DES JUIFS TUNISIENS

 

SIDRA AH'ARE MOTH



 
 
A l'issue de PESSAH', nous avions coutume en Tunisie de citer à l'intention de nos amis et connaissances ce verset de I Samuel, XXV, 6 : " Que ce soit pour la vie ! Sois en paix, en paix ta maison, en paix tout ce qui t'appartient ! " Ce sont les vœux que je forme pour vous tous, amis lecteurs !
LEON MASLIAH


Trois thèmes sont traités dans la partie du Lévitique que nous lirons Chabbath prochain :

1) Le Service du Grand Pontife au " SAINT DES SAINTS " du Temple de Jérusalem le jour de KIPPOUR.

2) La mise en garde contre des sacrifices à caractère idolâtre, et plus particulièrement l'interdiction de consommer le sang des animaux sacrifiés.

3) La prohibition des unions incestueuses par ou hors mariage.

A l'issue de la fête de PESSAH', il m'a paru opportun d'orienter mon commentaire sur les deux derniers points.

1. L'interdiction absolue a été faite aux enfants d'Israël de consommer le sang. Les versets de la sidra sont clairs : " Quiconque…absorbera un sang quelconque, Je dirigerai mon regard sur la personne qui aura absorbé ce sang, et Je la retrancherai du milieu de son peuple. Car l'âme de la chair est dans le sang… C'est pourquoi J'ai dit aux enfants d'Israël : que nul d'entre vous n'absorbe de sang… " [Lévitique XVII, 10, 11 et 12].

Au chapitre XII du Deutéronome, la Thora répète avec insistance : " Car le sang c'est la vie et tu ne dois pas absorbe la vie avec la chair. Ne le mange point ! "

L'élimination du sang jusqu'à la moindre trace est assurée par les nombreuses prescriptions concernant l'abattage cachère, le trempage et la salaison de la viande.

Or, que de fois, à travers les âges, Israël a-t-il dû souffrir à cause du mythe du meurtre rituel, qui lui imputait le crime d'avoir égorgé des enfants chrétiens pour la confection des matzoth de la Fête de PESSAH' !

Dans le Psaume 137 -sur les fleuves de Babylone-, nous lisons : " Souviens-toi, Seigneur, des fils d'Edom, du jour (fatal) de Jérusalem,, où ils disaient : Démolissez-la, démolissez-la, jusqu'en ses fondements ! "

Edom, c'est l'empire romain, c'est Esaü [Cf. Genèse XXXVI, 8]. Cet empire s'est rendu maître des grands empires de l'Antiquité : la Perse et la Grèce. Les romains ont détruit notre Temple, ils ont mis le feu à Jérusalem et aux villes de Judée, la majorité du peuple juif a été la pâture des oiseaux de proie et le reste a été éparpillé aux quatre coins du monde. Cela n'était pas suffisant : ce peuple assoiffé de sang a a ttribué à Israël, pour qui le sang est la pire des abominations, son propre penchant. Rome et ses héritiers, le monde chrétien, ont répandu des torrents de sang juif en nous accusant de crimes rituels, durant les trop longues années d'exil.

Ils ont voulu troubler notre Fête de PESSAH', Sans succès.
Notre joie de la libération n'a pu être étouffée.
Nous sommes montés sur le bûcher, nous avons souffert le martyre, mais notre allégresse n'a jamais été entamée, et nos quatre coupes de vin du Séder ont été éclusées dans la jubilation.

Le soir du séder a été précisément celui que nos ennemis ont choisi pour commettre leurs forfaits.

Toute leur puissance, toutes leurs richesses, toutes leurs possessions ne leur ont été d'aucun utilité : ils étaient asservis à leurs bas instincts.

Tandis que les enfants d'Israël, dans tous les pays de la dispersion, malgré leur abaissement étaient libres au milieu de leurs souffrances ; ils avaient un moral élevé malgré leurs humiliations, et les yeux de leurs tortionnaires étaient aveuglés par la jalousie !

Parmi d'innombrables autres massacres perpétrés contre les Communautés juives en terre chrétienne, je citerai le texte suivant figurant dans la " GALLIA JUDAICA " d'Henri GROSS: "Pendant la persécution des Pastoureaux, vers 1320, la Communauté juive de Saint-Jean-de-Luz, composée de 300 âmes, périt en totalité ".

" Souviens-toi, Seigneur, des fils d'Edom… "

2. Depuis leur sortie d'Egypte, les enfants d'Israël ont été libétés physiquement, MAIS SURTOUT SPIRITUELLEMENT, de l'environnement dépravé dans lequel ils étaient immergés.

C'est pourquoi la dernière partie de notre sidra avertit Israël solennellement contre les pratiques courantes en Egypte et en Canaan, qui ignoraient toute loi pouvant restreindre les rapports sexuels. Jusqu'au début du Moyen-Age, l'empire romain considérait comme licites les copulations incestueuses.

Les grandes civilisations de l'antiquité estimaient qu'une entrave de quelque nature que ce soit aux rapports sexuels constituait une injure à la liberté de l'homme.

Voilà en quoi les lois du Sinaï sont révolutionnaires en ce sens que la discipline qu'elles imposent devient l'instrument d'une spiritualisation de l'acte physique.

L'influence que les lois mosaïques ont eue sur le Proche-Orient et sur l'Occident montre que le judaïsme a doté l'humanité d'une civilisation religieuse essentiellement morale.

CHABBATH CHALOM !

Leon Masliah


lmasliah@club-internet.fr


| Accueil | Annonces | Arts | Calendar | Cartes | Chat | Commentaires | Communautés | Coutumes | Culture | Délires
| Enregistrement | e-Souks | Forum | Fun | Galerie Photo | Genealogie | Harissatheque | Histoire | JRencontre
 | Kandil | KesTuCherch | La bouffe | Links | Loterie | Medias | Musique | Objectif | Paracha | Plan du site | Portail
| Recherche | Religion | Sommaire | Sondages | Souvenirs | Telecom | Tunes Célèbres | Voyages  |
 

 

Pour toutes informations, critiques et commentaires, envoyez un email a :
jhalfon@harissa.com
copyright 1999. J. Halfon. All rights reserved.