| Accueil | Annonces | Arts | Calendar | Cartes | Chat | Commentaires | Communautés | Coutumes | Culture | Délires
| Enregistrement | e-Souks | Forum | Fun | Galerie Photo | Genealogie | Harissatheque | Histoire | JRencontre
 | Kandil | KesTuCherch | La bouffe | Links | Loterie | Medias | Musique | Objectif | Paracha | Plan du site | Portail
| Recherche | Religion | Sommaire | Sondages | Souvenirs | Telecom | Tunes Célèbres | Voyages |
 

 

 

BERECHIT


   

jerusalemrc.jpg (53782 bytes)
Jerusalem



Selon l'enseignement de nos sages le texte de Béréchit relève de l'enseignement "caché" de la Thora. La Michna dit: "On n'interprétera pas le "récit de la Création" à plus de deux personnes, ni celle du "récit Char Céleste" sinon seul.

Ramban dit: "…car l'œuvre du commencement est un mystère profond qui ne peut être compris par l'étude littérale des versets, et qui a réussi à en avoir quelque connaissance se doit de la dissimuler".

Les rabbins des deux derniers siècles ont été confrontés à toutes ces découvertes notamment en paléontologie.

Le Gaon de Vilna commentant le texte biblique <<Les eaux du déluge furent sur la terre et les vannes du ciel furent ouvertes>>. Le Zohar affirme que les vannes du savoir d'en haut (les cieux) et les fontaines de la connaissance d'en bas s'ouvriront : << En l'an 600 du sixième millénaire seront ouvertes les portes de la HOKHMA (sagesse)>>, l'an 5600 du calendrier juif correspondant à l'an 1840 du calendrier civil.

Le Gaon de Vilna utilise ce passage comme référence de l'importance de la sciences pour la compréhension de la Thora ; les 7 sagesses (de la science) cachées dans le monde inférieur, le monde de la nature. Mais il ne faut pas faire des sciences son plat de résistance, car cette connaissance n'est pas absolue mais évolutive.

Rabbi Yehouda Halevy disait : <<Toute science, vient quelqu'un de plus savant et la récuse>>.

Pour Rabbi Chnéor Zalman les sciences profanes ont sur l'âme juive un effet dévastateur.
De par leur définition, elles sous-entendent, en effet, qu'il existe une sagesse qui ne serait pas divine. Il en résulte qu'il n'est pas interdit d'étudier les sciences profanes. Pour autant celui qui entreprend de telles études sera confronté à plusieurs difficultés : Tout d'abord, il est nécessaire de leur consacrer du temps. Or celui-ci pourrait être réservé à l'étude de la Thora ; de plus, les études profanes requièrent toute la concentration de l'homme.

De plus ; les sciences profanes donnent l'illusion que tout n'est pas Divinité. Cela conduit à penser que le monde a une valeur intrinsèque.
A l'opposé, lorsqu'un enfant entreprend l'étude des lois de la nature et commence à les comprendre, lorsqu'il prend connaissance des explications scientifiques, il pourra penser que ces phénomènes naturels sont " immuables " car la science explique chacun des phénomènes et oublie ainsi " l'intervention " permanente de D' au sein de la création.

Le mal inhérent aux sciences profanes est de croire que les lois naturelles sont figées une fois pour toute. La nature est toute puissante et possède une existence indépendante.

En conséquence, celui qui étudie les sciences de la nature affaiblira sa foi. Néanmoins, il est trois situations dans lesquelles il est permis d'étudier les sciences profanes :

La première : pour améliorer la condition matérielle de son existence ; celui-ci est alors autorisé à étudier une science pour en faire son métier ; ne pas être à la charge de la société.

La deuxième : L'étude des sciences profanes est permise dans la mesure où l'observation introduite pas ces sciences permet de mieux prendre conscience de la grandeur de D'. Ainsi, les connaissances astronomiques et mathématiques du RAMBAM lui permirent d'établir les calculs afin de déterminer la date du ROCH HODECH et d'ajouter un second mois de ADAR à l'année embolismique.

La troisième : L'étude des sciences profanes est aussi un moyen d'obtenir les informations nécessaires pour trancher le HALAKHA en connaissance de cause ; savoir si l'utilisation d'un appareil est permise le Chabbat .

Il existe en science deux méthodes d'investigation : L'interpolation et l'extrapolation. L'interpolation : Le comportement d'un système entre les températures 10° et 100° par exemple, permet de prévoir son comportement à 40°. (valeur intermédiaire).

L'extrapolation : C'est trouver la réponse d'un système en dehors du domaine étudié. Par exemple, en déduire son comportement à 101° ou à 2000° ; il est évident que la conclusion serait plus plausible pour 101° que pour 2000°. L'étude scientifique a débuté voilà près de 200 ans , et c'est sur cette courte période que l'esprit humain veut par " analogie " tirer des conclusions sur des milliers d'années.

Autre exemple : On a découvert en 1979 que sous fortes variations de pression et de température, on peut transformer en quelques jours et même en quelques heures UN TRONC D'ARBRE EN CHARBON. Il n'est plus nécessaire d'admettre la nécessité de millions d'années pour " ce " faire. Il peut y avoir eu une " accélération " brutale du processus évolutif, qui a pu se produire lors d'évènements exceptionnels, comme le déluge ou la création même.

Quelle est l'approche scientifique ? Le scientifique essaie de trouver une loi : Par exemple, s'il compare l'épaisseur d'une bande de film pour une séquence ayant duré 5 minutes, il en déduira par " extrapolation " en mesurant l'épaisseur de tout le rouleau de bande que la projection avait commencé 2 heures avant.

Quelle erreur ! Il n'est pas impossible que l'on ait fait défilé rapidement tout le début du film pour arriver à la séquence voulue à visionner. Ou peut être que l'on avait carrément arrêter l'appareil à la séquence voulue et que l'on remettait le film en action.

Rappelons un verset de JOB : " Où étais-TU QUAND JE FONDAIS LA TERRE ? Dis le si tu en as connaissance ? qui a fixé ses dimensions si tu le sais ?


On trouve parmi les Hakhamim deux approches.
Rabbi ABAHOU : Durant tous les jours de la création , il ne fut rien créé de neuf si ce n'est la destruction de ce qui précédait : <<Il édifiait des mondes et les détruisait>>.

Rabbi BAHAYE disait : Le monde sera édifié et détruit 7 fois (7 cycles de 7000 ans) avec 7 millénaires chabbatiques, suivi du YOVEL (50° millénaires) . A chaque Chemitta (7millénaires) le monde sera détruit, puis reconstruit d'une manière plus parfaite que la précédente. Toutes <<les étincelles de sainteté>> émanant de D' retournent au sein de la cause première.


Le ARIZAL (1470) : Le maître du Zohar récuse en partie la théorie des jubilés exposée précédemment. En effet,, s'il y a effectivement succession des jubilés, selon le ARIZAL( RABBI ITSHAK LOURIA) et Moshé CORDOVERO , rien ne subsiste des mondes précédents. (EX-NIHILO).

Rabbi I. LIPSHITZ (1842) montre que les recherches scientifiques liées à la recherche des fossiles, confirment l'enseignement de la kabale sur les jubilés cosmiques.

R. Chimchon Raphael Hirsch (1843) évoque l'existence de mondes qui précédèrent le nôtre, puis furent engloutis et détruits, jusqu'à ce qu'apparaissent le nôtre.

Le Malbim (1880) : Le premier jour de la création D' créa <<potentiellement>> presque tous les éléments qui composent l'univers et les jours suivants Il les fit venir à l'existence.

TOUS CES SAGES DE LA FIN DU SIECLE DERNIER ONT ETE CONFRONTES A DE RUDES PROBLEMES FACE A LA ASKALA

Le Rav Kook (1914) : Rien dans la Thora ne peut être contredit par le savoir humain, fruit d'une recherche intellectuelle , évolutive, dont les hypothèses ne peuvent être prises pour des certitudes, même si elle font l'objet d'un consensus général.

Le Rabbi de Loubavitch explique : Le monde aurait pu aussi être créé <<déjà>> dans un état adulte.

Rabbi Shimon Bar Yohaï disait : 974 générations qui ont failli être créées avant que ne soit créé ce monde. Des stades spirituels ayant précédé la création de ce monde de l'action.



QUAND ON PARLE DE CREATION

Dans son commentaire sur Beréchit (La Voix de la Thora) le rabbin Elie Munk nous apporte une explication originale donnée par un astronome : " . . .les nébuleuses résolvent entièrement la difficulté contenue dans le récit biblique de la Création, à savoir que la lumière primordiale ne pouvait être produite sans soleil. " Ainsi, une nébuleuse primordiale est un nuage de matière(un peu comme une " barbe à papa ") à partir duquel se sont formés le soleil d'abord, le système solaire ensuite.
Cette nébuleuse primordiale " s'effondra " pour créer le SOLEIL. Après que le soleil se soit formé à partir de cette nébuleuse primordiale il restait d'immenses quantités de gaz autour du soleil. Cette nébuleuse (barbe à papa) solaire se " condensa " en masse de matière pour donner : Les PLANETES, lunes, astroïdes, comètes etc. . .
Le système solaire fait lui-même partie d'un système plus vaste : Les GALAXIES ; elles-mêmes sont groupées en AMAS. Au moment du BIG BANG. Peu après le refroidissement relatif de la boule de feu primordiale (concentré d'énergie), les nuages d'hydrogène et d'hélium se sont regroupés par effet de gravitation (barbe à papa), pour former des agglomérats : les galaxies.

Mais que dire de la Lumière du premier jour. OHR c'est la lumière. MAHOR c'est le luminaire. D' créa au premier jour la lumière. Le soleil et la lune MEHOROTH (luminaires) ne furent créés que le 4° jour de la Création. Alors qu'est-ce que cette lumière du premier jour. Certains rattachés à l'explication matérielle disent que ce sont les nébuleuses et personnellement je n'ai rien contre cette explication, mais la lumière peut ne pas être physique mais spirituelle. Quand vous dites <<euréka>> Qu'est-ce donc ?

Une petite lumière qui vous permet de voir et de résoudre votre problème de géométrie.

Mais il y aussi la Lumière de la prophétie. Comment un prophète peut-il <<voir>>.

On dit que Adam voyait d'un bout à l'autre du monde (toutes les générations) quand il arriva au Roi David qui allait donner les Téhilim et qu'il vit qu'il n'était pas viable, Adam lui donna 70 ans de sa vie (David mourut à 70 ans) et Adam au lieu de mourir à 1000 ans, mourut à 930 ans. Mais à cause des Rachaïm (méchants) D' cacha cette lumière pour les Tsadikim pour plus tard.

Ruben Corcos

 


| Accueil | Annonces | Arts | Calendar | Cartes | Chat | Commentaires | Communautés | Coutumes | Culture | Délires
| Enregistrement | e-Souks | Forum | Fun | Galerie Photo | Genealogie | Harissatheque | Histoire | JRencontre
 | Kandil | KesTuCherch | La bouffe | Links | Loterie | Medias | Musique | Objectif | Paracha | Plan du site | Portail
| Recherche | Religion | Sommaire | Sondages | Souvenirs | Telecom | Tunes Célèbres | Voyages |
 
Google
 
Pour toutes informations, critiques et commentaires, envoyez un émail a :
jhalfon@harissa.com
copyright 1999-2010  Harissa All rights reserved.