Share |

Pourquoi les tunisiens sont-ils des êtres supérieurs, selon les derniers travaux scientifiques du genopole? par Jose Boublil

Pourquoi les tunisiens sont-ils des êtres supérieurs, selon les derniers travaux scientifiques du genopole?

 

 

Très simple. En effet, comme les singes ont de longs bras pour passer d'un arbre à lautre, les tunisiens ont développé un arsenal de capacités qui leur donnent cette supériorité.

1) d'abord, ils comptent beaucoup plus vite que tous les peuples du monde, chinois compris malgré leurs bouliers.

Bien sûr, à l'âge de 10 ans déjà, le petit tunisien, au sortir de l'école va jouer avec ses petits copains...

Au poker, avec pour le début des billets de banque plutôt que des jetons. A 11 ans , le petit tune est un génie du calcul mental, et il attaque les équations différentielles!

2)le QI des enfants dans ce pays a été dopé, juste après le sevrage au lait maternel. En effet, tout le monde connaît les vertus du poisson pour la mémoire et d'autres capacités intellectuelles. Et le petit tune attaque très jeune, à l'apparition des premières dents, une cure de boutargue quotidienne. Les moins aisés assurent leurs nutriments intellectuels avec des oeufs de harengs. Résultat, avec un tune, quand tu commence à parler, il connaît déjà la suite t'arrête tout de suite et t'engueule!

3)Les tunes ont réussi à captiver les plus belles femmes du monde pour deux raisons: la plastique d'Appolon, et l'humour de Guy Bedos (non, je blague là; aussi sympatique que lui? ). Pour l'esthétique, le soleil 365 jours par ans moins les jours de neige de zéro jour par an , permettent aux jeunes indigènes d'avoir un teint hâlé qui plaît tant aux jeunes filles en fleur. l'hyper-activité des sujets l'amène à dépenser toutes ses calories, et à forger un corps d'athlète .

L'humour? Quand on vit avec des castes , on a deux solutions: soit aller vivre ailleurs, soit les "défoncer".C'est ce que le petit Messaoud Cohen, de Djerba, a décidé de faire. Contre les Livournais inassimilables, les grands bourgeois qui croyaient que Dieu s'occupait des 100 familles à mi-temps et des sept autre milliards d'habitants l'autre mi-temps.

Résultat: tous les déconneurs de la planète ont envoyé leurs embryons à Tunis, pour les préparer aux Olympiades du kif, et de l'humour acido-tunisien!

4)Le tunisien a un sens des affaires plutôt au-dessus de la famille Zuckerberg. Le pauvre garçon n'a pas eu la chance de connaître nos entraînements. Il a donc été obligé de compléter à Harvard, alors que nous, c'était quasi génétique!

Les premiers sous de l'enfant ont vocation, comme chez tous ses "congénères", à préparer les carrières des nombreux dentistes du marché de Tunis. Les bonbons se trouvent chez un certain " Jack Balance" (à ne pas confondre avec Jack Palence, l'acteur US).

Et ce généreux fournisseurs des futurs étudiants de la Garancière ne vendait pas! non, il jouait. Tu veux un bonbec, pas de problème on fait ça à pile ou face. Ou bien à "ours brun/ ours blanc". Et pour te mettre en forme, on commence par une partie d'As douze. C'est là, sur le croisement où Jack Balance installe son tréteau qu'est né , à l'époque punique, près de Salambô (Chalom Po: la Paix ici!) , le premier casino avec un prélèvement record du groupe mafieux!

5) Enfin, le tunisien a une propension particulière à "produire" des médecins de renom. Là, c'est l'évidence.

Par exemple, les ophtalmos sont nés après des accidents liés au mauvais oeil -l'ayin haraa-. Il fallait réparer avec des morceaux de mulet malaxés par cinq doigts solides. Les dermatos, eux, ont été appelés par la nécessité. On a vu tant de jeunes dont la couleur virait du blanc au noir, par l'air chaud et le soleil à 63° à l'ombre d'un appartement, qu'il fallait les sauver. 

Les cardiologues, les plus nombreux, liés à l'obligation d'en installer partout ; anticiper les syncopes après un hurlement inattendu de Michel Sarfati ou de Bernard Assous. Accessoirement, lorsque le cri a fait exploser les tympans, les ORL sont toujours présents.

Au fond, être médecin chez nous n'était pas une vocation mais une seconde nature.

Décidement, les tunes, depuis plus de 2000 ans passés en Tunisie, ont apporté aux pays d'accueil une bande de fous, parfois "à peine" plus cultivés que les "touffe à la poitrine et chaîne en or". Et ont sûrement dérangé ceux qui n'aiment pas le bruit, mais ont enseigné souvent des gestes de secourisme simple: comment sourire!

 

Jose Boublil

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Nul, on pers notre temps à lire des nullités pareilles..............

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant