Share |

MON ENFANCE, MES JASMINS

MON ENFANCE,  MES JASMINS

 

 

 

 

 

 

Comment oublier ces belles nuits d'été
Sous une lampe où tournaient les papillons du soir,
Et cette famille réunie ,heureuse, pour discuter
D'un avenir radieux s'annonçant plein d'espoir?

Comment oublier l'immense véranda
Tapissée de fleurs blanches sur fond vert éclatant,
Et les riantes pelouses colorées de dahlias
Dans la brise embaumée de parfums envoûtants?

Le temps est bien passé, mais reste la mémoire :
Nous avons respiré des airs bien différents,
Nous avons galéré, vécu d'autres histoires,
Apprécié des arômes parfois même enivrants…

Des hommes ont su sécher les eaux troubles du lac
Et en faire disparaitre l'odeur dans les chemins,
Mais personne n'a pu faire chavirer ma barque
Ni les vents atténuer la senteur des jasmins.

Lucie bitbol

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant