Share |

Le sauna tunisien, par Viviane Scemama Lesselbaum

Le sauna tunisien

 

 

Nous avons faillis débarquer en Suède il y a quelques années.
Mais nous nous sommes attardés au Danemark pendant quinze jours, avons raté la sirène, en revanche avons passé une agréable journée à LEGO land, comme des gamins.

Nous avons, à cette occasion, perçu le changement opéré parmi la population "indigène".

Voici deux moments significatifs, dont voici le premier:

Nous avons rencontré un jeune algérien sympa comme on dit chez nous. Soudainement apparut une plantureuse danoise enlaçant un immense bouquet de fleurs. Nous nous fîmes quelques clins d'oeil, et sans la perdre de vue, et à très haute voix, nous lui offrions en choeur la "poétique" chanson de Georges Brassens "Marinette"  et allâmes directement sur le passage: "...avec mon bouquet de fleurs, j'avais l'air d'un c..."

Voici le deuxième moment significatif:

Retour à notre camping qui se trouve dans la banlieue de Copenhague.Dans le petit train qui nous y menait, sur les banquettes de bois, à notre droite se tenaient deux jeunes bavards, parlant français et à la mine très locale.

Je les interpelais, chacun déclina son origine: marocaine et tunisienne, je ne mettais pas trompée sur leur physionomie.

Effronté, l'un d'eux me posa la question: -et vous?
- Moi, je suis d'origine finlandaise, répondis-je dans la langue de Molière. Cheveux blancs, coupés en brosse, redressés sur la tête, je pouvais passer pour une pure arienne comme on se les représente "chez nous".

-Comment cela se fait-il que vous parlez français? Question insidieuse.
- J'ai fréquenté le Lycée français "Albert Camus" à Helsinki. Existe t-il seulement...m'adressai-je à moi même.
J'enchainai: - et puis grâce aux colonies  dont vous êtes surement issus nos enseignants ont emporté avec eux un petit lot de disques 33 tours de Oum Kaltoum et de Farid el Attrache qui nous ont comblé de plaisir pendant les séances de sauna.

L'un des deux se souleva et chuchota à mon oreille: -madame, je ne vous crois pas, c'est mon copain qui me l'a dit.

Le petit traminot devait s'arrêter devant le camping dans deux minutes.

Je tenais à le rassurer ce brave jeune homme.
- Écoute, suis nous, dès que je franchirais la première marche pour descendre je te dirais d'où je viens.

Les portes s'ouvrirent: -alors?
- Je suis de Tunisie! Il sauta en l'air, de joie, il se frappa la poitrine.

- Moi aussi! Les portes se refermèrent.

 

Viviane Scemama Lesselbaum

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

salut viviane jean jean rue beule a tunis number 4 saha saha chana tova

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant