Share |

L’Amérique, un Tigre de Papier ?

 

L'Amérique, un Tigre de Papier ?

 

Par Ed Koch, point de vue du légendaire ex- maire de New-York

JPost du 1er décembre 2010-12-01

Traduit par Albert Soued, http://soued.chez.com pour www.nuitdorient.com

 

Les Etats-Unis sont-ils parvenus au stade où de nombreuses grandes nations avant eux ne sont plus la nation dominante de leur temps ?

Les témoignages de notre déclin sont partout, mais nulle part ailleurs aussi apparents que dans le traitement que nous réservent les autres pays. Certains de nos alliés, le Canada, la Hollande, l'Espagne nous ont laissés ou vont nous laisser dans le bourbier de l'Afghanistan, retirant leurs troupes. Beaucoup de pays, y compris des alliés, cherchent à nous gêner sur le plan diplomatique. Le voyage récent de notre président B H Obama autour du Pacifique était un exemple éclatant. Il a été rabroué par tous les pays visités, petits comme grands. La plupart des observateurs politiques ont appelé ce voyage "le fiasco de tous les temps".

Il fut un temps où l'armée américaine pouvait mener parallèlement 2,5 guerres. Aujourd'hui, du fait que nous sommes enlisés en Irak et en Afghanistan, nous sommes sans doute incapables de mener une 3ème guerre. Et nos ennemis le savent.

 

Le printemps dernier, la Corée du Nord a coulé un bateau Sud-Coréen, tuant 46 marins. L'Amérique est un allié de la Corée du Sud, avec 28 000 hommes de troupe dans ce pays. On nous a toujours dit que ces troupes étaient là comme signal, pour que la Corée du Nord sache que si elle attaquait la Corée du Sud, c'est comme si elle attaquait les Etats-Unis ou tout autre membre de l'Otan, c'est-à-dire tous les membres de l'Alliance. La Corée du Nord n'a payé aucun prix pour avoir coulé ce navire Sud-Coréen et, malheureusement, il en est de même de sa dernière provocation, en bombardant une île sud-coréenne, tuant deux soldats et deux civils et en blessant 15 autres.

 

Cette semaine Wikileaks a dévoilé des documents confidentiels américains révélant que la Corée du Nord a fourni à l'Iran des missiles de longue portée. Selon le New York Times du 29/11/10, ces documents révèlent pour la 1ère fois que les Etats-Unis pensent que l'Iran a acquis des missiles sophistiqués qui pourraient atteindre Moscou et les capitales d'Europe et que la Corée du Nord a aidé l'Iran à développer des missiles balistiques encore plus puissants (1).

En dehors de s'indigner devant de telles provocations et d'envoyer le porte avion G Washington participer à des exercices conjoints avec la Corée du Sud, à ma connaissance, on n'a rien fait d'autre. Il est évident que la Corée du Sud soit réticente à riposter ou à procéder à une escalade, risquant d'exposer des millions de citoyens à des actions militaires, pouvant entraîner une attaque nucléaire de la Corée du Nord, pays qui possède la 4ème plus grande armée au monde. Les Coréens du Nord meurent de faim, mais leur armée est bien pourvue.

Avons-nous les moyens ou la résolution pour lancer une riposte punitive contre la Corée du Nord, connue comme ayant des dirigeants assez fous pour passer à la guerre nucléaire contre des alliés comme la Corée du Sud ou le Japon, espérant que la Chine les protègerait à l'Onu et les soutiendrait militairement.

Mais il n'y a pas seulement le manque de moyens pour mener une 3ème guerre contre la Corée du Nord, surtout si celle-ci est soutenue par la Chine – souvenez-vous de l'erreur du Général Mac Arthur en 1951 s'approchant de la rivière Yalu, alors que la Chine entrait dans la bataille et nous obligeait à nous retirer jusqu'au 38ème parallèle – il y a pire, le manque de détermination. L'Amérique n'est simplement pas prête à partir de nouveau en guerre, elle n'en a pas la volonté, après les terribles expériences d'Irak et d'Afghanistan. Nous n'acceptons plus les pertes humaines et les privations requises, y compris la nécessité de payer la guerre avec plus d'impôts. Nous ne sommes pas prêts à réimposer le service militaire obligatoire.

 

Nous ne sommes plus aptes à protéger notre honneur national et notre sécurité comme avant, quand nous sommes partis en guerre contre l'Allemagne nazie. La situation actuelle ressemble de plus en plus à celle de Munich en 1938, quand le monde a cédé aux menaces nazies. Aujourd'hui nous cédons aux menaces, aux provocations et aux pressions de pays comme la Corée du Nord et l'Iran. Nous sommes allés jusqu'à céder devant les actes de piraterie en mer de Somaliens qui, selon le New York Times du 9/11/10 tiennent en otage 25 bateaux et plus de 500 personnes !

 

On devrait intimer l'ordre à l'Iran et à la Corée du Nord de transférer leur arsenal nucléaire à la Russie et à la Chine avant telle date – car selon notre information, dans ces 2 pays la doctrine MAD (Mutually Assured Destruction) s'applique – sinon ces 2 pays en subiraient les conséquences militaires. On devrait les avertir que tout acte hostile à l'égard d'un quelconque pays dans le monde entraînerait des représailles massives de notre part.

Nous avons besoin aujourd'hui de détermination, celle de JF Kennedy, pendant la crise des missiles en 1962, quand il a été d'une clarté limpide dans son avertissement à la l'Urss de ne pas installer à Cuba des missiles nucléaires, acte qui était considéré par l'Amérique comme un acte de guerre.

Est-ce que le président Obama en est capable ? C'est son "appel de 3h du matin !" Espérons qu'il en est capable ! (2)

 

Notes de la Traduction

(1) Le traducteur était informé de ces missiles depuis déjà quelques mois par www.debka.com

(2) Ed Koch se fait-il des illusions sur son président ? A moins que celui-ci ne cherche à sauver son 2ème mandat par une action d'éclat. Mais le traducteur est sceptique quant aux motivations d'Obama de durer. Il emploiera ses 2 dernières années à achever de  couler l'Amérique sur le plan de sa crédibilité internationale, tout en délégitimant au maximum son allié, Israël.

 

Is the US a paper tiger?

 

By Ed Koch, New York's legendary Jewish former mayor Ed Koch scopes out the scene in the US

Jpost 1/12/10
 

Has the USreached the point when it, like so many great nations before it, are no longer the leading state of our time?
The evidence of our decline is everywhere, but nowhere is it more apparent than in the way we are being treated by other countries.  Some of our allies, including Canada, Hollandand Spain, have left or are leaving us in the lurch in Afghanistan, withdrawing their troops.  Many states, including our allies, have sought to embarrass us diplomatically.  The trip that President Obama took recently to the Pacific Rimwas an example of that.  He was rebuffed by countries large and small.  Most media observers called his journey a fiasco of sorts.
There was a time when the USmilitary said it was capable of fighting 2 ½ wars at the same time.  Today, as a result of being bogged down in Iraqand Afghanistan, we probably are unable to fight a third war, and our enemies know it.

Last Spring, North Koreasank a South Korean navy ship, killing 46 South Korean sailors.  The USis an ally of South Koreawith 28,000 UStroops in that country.  We’ve always been told that those troops are there as a tripwire, so that North Korea would know if it attacked South Korea, it would be attacking the US in the same way that an attack on one NATO country would be seen as an attack upon all NATO members.  In the case of North Korea, it has paid no price for its sinking of the South Korean ship and, just as bad, no price for its recent unprovoked artillery bombardment of a South Korean island which resulted in the deaths of two South Korean soldiers and two civilians and injuries to 15 others.

This week comes the revelation from the American secret documents disclosed by WikiLeaks that North Koreahas been supplying long-range missiles to Iran.  According to The New York Times of November 29th the documents “reveal for the first time that the United Statesbelieves that Iranhas obtained advanced missiles from North Koreathat could let it strike at Western European capitals and Moscowand help it develop more formidable long-range ballistic missiles.”
Other than decrying the most recent attack on South Koreaand sending the George Washington aircraft carrier to participate in a joint military exercise in South Korean waters, so far as I know, we have done nothing to retaliate.  Undoubtedly, South Korea is reluctant to retaliate or escalate, fearing to expose millions of its citizens to further military action, including a possible nuclear attack by North Korea, which has the fourth largest army in the world.  North Korean citizens may be dying of starvation, but their army is well provided for.

Do we have the means or resolve to launch a punishing attack against North Korea, which is perceived as crazy enough to launch a nuclear attack against South Koreaor Japan, expecting Chinato continue to protect it at the UN and provide it with military support?

Aside from our not having the resources to take on another war with North Korea, especially if the latter is supported by China – remember General MacArthur’s error in 1951 inapproaching the Yalu River and having the Chinese army enter the fray and drive us back to the 38th parallel – most troubling is we don’t have the resolve.  Americais simply not prepared or willing to go to war again, after our terrible experiences in Iraqand Afghanistan.  We are not willing to accept the hardships a war requires, including the need to pay for that war with additional current taxes.  Nor are we willing to reimpose the draft requiring everyone to do their part.

We simply are not prepared to protect our national honor and national security as we once were when we went to war with Nazi Germany.  Indeed, the situation today is looking more and more like Munich of 1938 when the world caved to the Nazi threats, as we today cave to the threats of countries like North Korea and Iran.  We have even succumbed to the threats of Somali pirates who, according to The New York Times of November 9th, are holding for ransom 25 ships and 500 people.
We should tell North Koreaand Iranto turn over by a stated deadline their nuclear weapons to Chinaor Russia, countries where we believe the doctrine of Mutually Assured Destruction (MAD) still applies, or suffer military consequences.  We should warn them that any act of war they engage in worldwide will result in an immediate military response on our part of a devastating nature.

What our current situation requires is the resolve of President John F. Kennedy during the Cuban Missile Crisis in 1962 when he made clear to the USSRthat the USwould immediately respond to the Soviets’ placing nuclear missiles in Cubadeeming it an act of war.  Is President Obama up to it?  This is his 3 a.m. telephone call.  I pray he is.

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant