Share |

Je suis Juif Tunisien, par Andre Nahum

Je suis Juif Tunisien, par Andre Nahum

 

Il y a une dizaine d'années, j’étais en vacances à Hamamet et tandis que je me prélassais sur cette magnifique plage de sable fin , un jeune tunisien d’une quinzaine d’années vint me proposer le rituel bouquet de jasmin.

 

La conversation s’engagea en français puis à un moment donné, je dis à ce gosse qui me prenait pour un touriste ordinaire :

-Je vais te faire une surprise

Et je lui parlai en arabe.

-Tu es arabe me demanda-t-il alors ?

-Non.

-Alors pourquoi tu parles arabe ?

-Parce que je suis tunisien.

-Si tu es tunisien, tu es arabe.

-Je t'ai dit non.

-Alors tu es quoi ? demanda-t-il de plus en plus intrigué ,

-Je suis juif.

-Ah ! Tu es israélien ?

-Non ! je suis juif tunisien.

-Tu plaisantes ! Un israélien -tunisien, ça n’existe pas, ce n’est pas possible . Tu es certainement un arabe qui habite à Paris....

A l’évidence on avait soigneusement caché à ce gosse, comme à toutes les nouvelles générations de ce pays qu’il y avait eu pendant prés de vingt siècles une importante communauté juive en Tunisie.

Une communauté dont l’origine remonte à la nuit des temps et qui comptait au moins 120.000 membres à la veille de l'indépendance.

Les Juifs sont peut-être arrivés dans ce pays dés la fondation de Carthage par la reine Didon-Elyssa. Puis des fuyards de Judée ont abordé les rivages de l’ile de Djerba après la destruction par Nabuchodonosor, “que Dieu efface son nom”, du premier temple de Jérusalem au sixième siècle avant J.C. .

Que dire du rôle que nous avons joué dans les domaines culturel, médical, économique, politique même, tant au moyen âge sous les dynasties aghlabite puis fatimide que dans l’édification de la Tunisie moderne ?

Curieusement tout était oublié, effacé, gommé.

Comme si ça n’avait jamais existé.

Le pays regorge pourtant de preuves de notre très ancienne présence.

Que soit le fameux cimetière juif de Gammarth, dont on ne sait même plus où il se trouve tant on le dissimule, l’antique synagogue de Hammam-Lif que l‘on cache soigneusement, les lampes à huile décorées d’une ménorah dont regorge le sol de Carthage, nos cimetières, nos synagogues, désacralisées pour la plupart, les maisons que nous avons habitées, les rues où nous nous sommes promenés, les souks, les commerces où nos familles exerçaient leurs activités, les hôpitaux dans lesquels les médecins juifs étaient si nombreux et si prisés, les livres, les journaux que nous avons publiés, nos voisins, nos amis musulmans, tout devrait porter encore la marque de notre long passage .... Qu’aurait été la Tunisie , sans la cuisine juive, la pâtisserie juive, la musique et la danse juives, les architectes juifs, le sport juif , etc...etc... ?

Que les gens et même les lieux aient changé, cela pouvait se comprendre, le vent de l’Histoire étant passé par là, mais disparaître ainsi “sans sépulture” m’était intolérable et soulevait en moi une immense impression d’injustice.

André Nahum

Médecin, écrivain,

chroniqueur et animateur Radio Judaiques FM (Paris, 94.8) 

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

CETTE INTERVENTION EST LA PLUS RAISONNABLE... JE DIS BIEN RAISONNABLE, ET NON PAS JUSTE OU FAUSSE.
JE SOUHAITE AJOUTER UNE SIMPLE PHRASE: TANT QUE NOUS, TUNISIENS (ARABES-JUIFS-MUSULMANS-BERBERES-CHRETIENS-NOIRS-BLANCS-METIS-BLONDS-BRUNS...), TOUS TUNISIENS, TANT QUE NOUS MAINTENONS CE DIALOGUE (MERCI JACO ET HARISSA), TANT QUE NOUS EN PARLONS PACIFIQUEMENT, NOTRE TUNISIANITE COMMUNE FINIRA PAR SE RETROUVER.
QUAND?
J'OSE ESPERER QUE CECI ARRIVERA DE MON VIVANT, LORSQUE LES NEGOCIATIONS DE PAIX ABOUTIRONT... ET CELA NE SAURAIT TARDER... LES 2 PEUPLES DIRECTEMENT CONCERNES PAR CE CONFLIT LE VEULENT, C'EST L'ESSENTIEL.
LA PAIX SE FERA... IDHA ECHAABOU YAMAN ARADA... SI LE PEUPLE UN JOUR LE VEUT... (HYMNE NATIONAL DE TOUS LES TUNISIENS)
AH, SI SEULEMENT ON AVAIT ECOUTE BOURGUIBA ! QUE DE SANG ET DE LARMES AURAIENT ETE EVITES.
UNE SEULE RECOMMENDATION: TRANSMETTONS A NOS ENFANTS, TUNISIENS OU PAS, CETTE OBLIGATION DE MAINTENIR LE DIALOGUE OUVERT- PACIFIQUE- CONSTRUCTIF- IDENTITAIRE, MEME ET SURTOUT APRES NOTRE MORT.
FAITES-LEUR AIMER NOTRE TUNISIE... CELLE DE LA TOLERANCE- DE LA RIGOLADE- DE LA BONNE BOUFFE.
COMMENT TRANSMETTRE ET/OU RAVIVER CETTE PASSION?
EN LES RAMENANT POUR LA GHRIBA, A DJERBA... POUR UNE SEMAINE... DANS UN MEME HOTEL QUE LEURS COUSINS ET COUSINES ET COPAINS ET COPINES...
ILS VERRONT CE QU,EST UNE BELOTE/RIGOLADE... UN COMPLET POISSON... DES OURSINS AU CITRON... DES BOUMS PAUL ANKA ET LES PLATTERS... DES DISPUTES D'AMITIE... DES JUIFS ET DES MUSULMANS ENFANTS DE RABBI SOUBHANOU QUE RIEN NE SEPARE.
UN DERNIER CONSEIL: APPRENEZ-LEUR UN MINIMUM DE LANGUE TUNISIENNE.

Non Docteur Nahum !
Personne ne peut effacer l'histoire !
Les Juifs ont été et resteront partie intégrante
de la riche Histoire de notre chère Tunisie !

Ce ne sont pas quelques incultes , queques personnes au cerveau
méticuleusement lavé qui pourront y changer quoi que ce soit .

Les Tunisiens sont conscients de l'apport important de toutes les communautés qui ont formé notre peuple !

Je suis Juive, mais me sent completement francaise, comme je ne parle pas l'Arabe.
Merci d'avoir pris le temps d'ecrire cet article si emouvant!
Edith Shaked

part,même dans nos livres d'histoire,on ne trouve nulle part l'existence de 20 siècles de présence juive; pourquoi ,où sont nos historiens,pourquoi laissez -vous les jeunes élèves dans l'ignorance?

certes et l'Histoire est là pour le prouver à celui qui s’aventurerait à soutenir le contraire sauf que je sais aussi que beaucoup de tunisiens musulmans de leur époque en veulent à leurs compatriotes juifs d'avoir choisi de quitter le pays soit pour l'occident soit pour Israel etc etc ... au lendemain de la manif motivée par une réaction suite aux évènement du proche-orient, Bourguiba avait sévèrement condamné la bêtise de beaucoup qui avaient vandalisé au court de la manif des boutiques de commerçant juifs créant ainsi un sentiment d'insécurité au sein de la communauté juive et qui a largement contribué à la décision de leur départ ... les juifs tunisiens restent attachés à leur terre natale mais très peu sont restés même si beaucoup y reviennent régulièrement ...
il y a un conflit de loyauté un peu comme lorsqu'on ne peut choisir entre son père et sa mère : évidemment que les juifs tunisiens sont et resteront tunisiens mais le sentiment d'avoir été abandonné par eux a beaucoup blessé leurs compatriotes ... une histoire sans fin l'essentiel est que les esprits s'apaisent et surtout qu'on cesse d'alimenter un pseudo rejet venant des uns ou des autres ... je ne connais aucun tunisien digne de ce nom pour démentir que les juifs étaient déjà sur nos terres avant les musulmans ou que l'apport de la culture juive mêlée à la culture musulmane n'est pas une richesse ... quant à l'Histoire de la Tunisie et ses livres : oui il y a un grand travail à fournir : les juifs de Tunisie, les Beys, les berbères ... personnellement je n'ai pas appris l'Histoire de mon pays que par les livres car les anciens sont là aussi : source incontestable pour trouver la vérité et découvrir ce qu'est son pays.

jémila

A condition que tu penses tunisien en considérant que tu es contre l'occupation des terres des Palestiniens par les israéliens et que tu réfutes les exactions des colons et de l'armée israélienne Ce que pensent les Tunisiens ne reconnaître Israel que lorsqu'il aura reconnu au peuple Palestinien tous ses droits.

Il y a une génération , celle qui a vécu la Tunisie multi-ethnique et multi-culturelle , qui s'en souviens bien ! Personnellement j'estime que le départ des Italiens , des Maltais , et puis des juifs Tunisiens a été tragique pour mon pays , qui a perdu ainsi , le vivre en commun , et l'expérience en direct de la différence .. Quant à l'amnésie , elle touche à tout et tient à l'absence de lecture libre de l'histoire de ce pays , allant jusqu'à vouloir nier qui nous sommes historiquement ... Par ailleurs la faille entre nous a commence avec l'occupation Française , qui vous a décrétés citoyens Français .. Elle s'est poursuivi avec le conflit Israélo-Palestinien , lorsque les pays Arabes n'ont pas assume leur responsabilité , en protégeant leurs citoyens Israélites de l'amalgame . Aujourd'hui l'ignorance et la manipulation continuent à entretenir cette version de "l'histoire " . A NOUS de rétablir notre verite , Salwa

tout comme vous , a la différence, je suis musulman , je ressens la même frustration que mes , nos enfants ne connaîtront pas ou jamais qu'il y avait une si précieuse présence juive en Tunisie.Ils ne sauront jamais que juifs et musulmans s'entendent à merveille qu'il n'ya eu ou jamais des différences .aujourd’hui ; nous mangeons cuisine juive , nous nous comportons comme des juifs des semblables .Je vis du regret ya hasra .nous oublierons jamais que des juifs ont crée cette terre de Tunisie et que nous sommes que la continuité .Pour ça ; mes chers amis juifs la Tunisie est vous et nous qu'on le veille ou non.
ensemble nous donnerons une leçon de fraternité aux hypocrites

Dommage! Vous relirez votre texte, vous verrez que vous défendez votre judaïté beaucoup plus que votre tunisianité. Vous êtes aussi à côté de la plaque que le vendeur de jasmin. Mais vous êtes plus fautif car vous prétendez être plus cultivé et plus éclairé que le petit vendeur ambulant inculte. Si j'étais vous, je réviserais mon credo et récrirais mon texte pour défendre la Tunisie plutôt que l'origine juive dont vous vous réclamez. Tout le monde peut se tromper, y compris les "vrais Tunisiens"! Mais seuls les "intelligents" acceptent de se mettre en question! Vous connaissez l'adage!

La majorité des juifs tunisiens pensent comme André n'a hum,la majorité n y est jamais retournée
Moi né a Tunis rue courteline devenue rue de Palestine , éduqué en France et médecin, j'aimerais voir la maison ou je suis né mais je prendrai un billet tel aviv Tunis quand ça existera.

Bonjour,
Les juifs Tunisiens ne sont-ils pas des arabes juifs au même titre que les arabes musulmans?

a mon avis, le problème de CES Juifs là (pas tous les juifs) c'est qu'ils n'ont pas de racines, donc pas d'appartenance à un endroit en particulier. Donc il ne faut pas blamer le jeune vendeur de Jasmin pour sa culture limitée mais à la place, le Juif qui est parti en laissant tout son passé derrière lui.

je ne compassionne pas du tout car, ils sont toujours libres de revenir, mais c'est leur choix de rester loin ... contrairement aux autre Juifs qui sont restés

a mon avis, le problème de CES Juifs là (pas tous les juifs) c'est qu'ils n'ont pas de racines, donc pas d'appartenance à un endroit en particulier. Donc il ne faut pas blamer le jeune vendeur de Jasmin pour sa culture limitée mais à la place, le Juif qui est parti en laissant tout son passé derrière lui.

je ne compassionne pas du tout car, ils sont toujours libres de revenir, mais c'est leur choix de rester loin ... contrairement aux autre Juifs qui sont restés.

Les absents ont tort ... à méditer

tout comme vous, je ressens cette volonté des gouvernants tunisiens de gommer l'histoire des juifs de Tunisie comme une injustice majuscule

tout commme vous, je me suis trouvée face à des jeunes ou moins jeunes tunisiens interloqués par ce que je leur racontais... il faut discuter avec des gens lettrés pr que cette présence juive soit reconnue et là encore ce n'est pas sûr : une jeune femme gouvernante ds un hôtel de Sousse m'a demandé "est-ce que les juifs croient en Dieu ?"
dommage !
annie

Hazak dr nahum

En quelques lignes vous avez dressé un tableau de la très longue histoire des juifs de Tunisie , balayée d'un revers de main , comme on a essayé d'effacer la présence des juifs a Jérusalem , la capitale éternelle d'Israël ! Honteux ! Il y a un manque de respect vis a vis de notre belle communauté ! Que dire d'autre ´,sinon qu'il nous reste un morceau , et peut être plus que ça de cette Tunisie qui nous a vus grandir et que nos parents ont développée !

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant