Share |

Hommage à la VEUVE NOIRE, par Albert Simeoni

Hommage à la VEUVE NOIRE.

 

Lorsque je l’ai connue la veuve, j’avais à peine 7 ou 8 ans.
Je crois même bien avant.

La veuve toute de noire vêtue depuis des ans et des ans, est restée encore aujourd’hui avec sa habit de deuil.

Et comme il est d’usage de le dire ‘…protéger la veuve et l’orphelin… !’ Bien avant qu’elle ne soit servie, elle bouillonne lentement au fond de son lit d’argile, puis le progrès aidant, elle se retrouve dans un fond d’alu, bien à l’aise.

Elle a une façon bien à elle de se plaindre et de gémir dans son berceau, celle qui, servit après tant de tournis, venait offrir à nos palais, ce gout exquis qui ne finit pas de nous étonner.

Oui, depuis ma tendre enfance d’indigent, que de croutons, que de mies, n’ais-je pas enfouis en son milieu, en son centre, pour venir par la suite, mourir au bord du plat, enrobés d’une couche obscure qui allait tout droit entre mes dents.

Mes doigts en étaient peinturlurés. Et ma langue venait lécher mes phalanges noircies par tant de crème délicieuse.

Le plat qui ne finit jamais, restera éternel dans notre langage bien ‘ jude’, avait cette particularité de nous rassembler, presque en silence autour de la table, ce silence presque religieux très respectueux envers la veuve.

Nous succombions à ce délice venu des fonds des âges car son histoire nous parle de parfums, d’ingrédients choisis, d’une cuisson délicate qui s’interdisait à être brulé , car serait la tuer deux fois que de l’oublier au fond de sa literie.

A chaque fois que mes doigts plongent en elle, elle se renouvelle par magie, presque par miracle comme une source aux fées qui ne tarit qui si l’on s’en abreuve sans cesse.

Une fois épuisée, avec grand regret, elle ira se reposer au fond de mes viscères avec toute une galerie d’accompagnements que seules nos mamans et nos femmes savent faire.

Vous l’avez compris, je vous parle de la Mloukhiyé, le plat noir, qui ne finit jamais sauf si l’on s’en sert avec délice et respect.

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant