Share |

C’est idiome ! par miseentrentaine

 

C’est idiome !

 

Elle mangeait son sandwich avec ses collègues quand tout à coup l’une d’entre elle a manqué de s’étouffer avec le sien. Ma belle-sœur a partagé récemment la petite aventure qu’il lui est arrivé la semaine dernière avec ses collègues goyot au travail. C’est arrivé au moins une fois à n’importe quel juif évoluant parmi ceux qui ne le sont pas.

Premier réflexe, hormis celui de lui taper dans le dos? Lui dire   » Smeulàa ! « , ce qui à défaut d’être inscrit dans le cursus de secourisme a l’avantage de détourner l’attention de tout le monde et en général, miracle, la déglutination s’opère. Évidemment après il faut soit aimer les silences pesants soit se lancer dans des explications socio-culturo-barbantes.

Il m’est arrivé il y a quelques mois la même histoire. Un peu plongé dans mes pensées, je croise mon PDG – chance inouïe!- au tournant d’un couloir mal éclairé qui me lance « Bonjour, ça va ? » et moi, encore surpris, par réflexe qui lui répond : « Barou’h Hachem » avant de réaliser mon action, je simule alors immédiatement une toux sèche en rajoutant »…un peu grippé mais ca va ».

Et le voilà qui s’éloigne, le pas alerte, dissimulant très mal sa crainte d’être contaminé…

Enfin, je me souviens en Math Sup, où lors du tout premier amphi, le professeur de Physique éternue au tableau et là, devant tout le monde, un ami concentré qui hurle (c’est un tune) machinalement :  » Taïïïch !!!« . Gros silence, des douzaines de paires d’yeux, dont celui du corps professoral, qui le fixe, pendant de longues secondes. Et nous autres, les ‘initiés’ mort de rires, qui pensons vraiment que décidément, la prépa, ca va être dur, très dur…

C’est marrant comment les « aïch benti« , les « rasra« , les « râma« , les « darka« , les « béemet« , les « yalla« , les « baraka safi« , les « chtouïot » et autres « tralouid » et « laï store » peuvent surgir au coin d’une discussion tout à fait sérieuse, voire dans le cadre professionnel, surtout dans un contexte d’urgence.

Faut il le regretter ?

Imaginez un Comité de Direction à la sauce séfarade judéo-française ? ça donnerait a peu près ça:

-Boker Tov h’euvré !  Ma nichma, Akol besseder ? Christine, el teï nânâ, il est chaud ? Verse moi, verse moi  un verre je t’en prie (+yeux qui supplient et tête inclinée vers le droite)
-Toda rabba, Bon. Les news: Notre concurrent vient de déposer le bilan
-Adiemlehra ! Che’h ! En même temps, ml’arah’a, ils nous en ont fait baver
- Guillaume-André, ya h’mar ! Un peu de respect ! Ça peut arriver à tout le monde, h’as véh’aléla…
-Lo Aleinou, mais la vérité c’est pas pour dire du mal, mais meskine, ils avaient exagéré sur les prix de la nouvelle gamme. Trop ils ont exagéré, ah’i, laorina. C’était sûr qu’un de ces quatre matins, elle allait tombé la tléh’ra…
-Peut-être…en tous cas zarma officiellement ils ont eu des créanciers impatients sur le dos. Tov, Hubert, justement les chiffres du mois, yalla zid ?
-Bli aïn ara, on a surperformé de 26% sur l’ exclu produit, chouf la marge, ça ma rappelle celle d’avant la crise, ya h’asra…
- Mabrouk (+bruit de bisou),
- Psah’a !
- Sah’alik !
- Sababa !
-Yélouléde, y a roule qu’on était et qu’on est resté (+bisou sonore sur les doigts de la main droite)
-Bon, aïyoua faut pas se reposer sur nos lauriers. Tah’less on en est où sur les recouvrements qui traînent là, hein, dis moi, franchement?
-Eh ben, l’usine a encore fait une ligne de crédit et…
-Aouda! Ya rebi jusqu’à quand ils vont nous faire attendre ?
-…Beezrat Hachem fin de semaine prochaine on recevra les derniers 30%
-Blata, chou meroukou.Ils t’ont dit Bli neder ou lé ?
-lé
-Alors on va être les schmock de l’histoire. On va finir schnorrer , je vous le dis !
-Ah’lass ténnetina, patron, on parle pas comme ça, c’est assour. On va être payé, al tidaaag, eïn baya
- Et nos créanciers à nous, békitsour, quelque chose à signaler ?
-Wallou, barouh’ hachem
-Bon OK, allez, a pslama, chavoua tov. François-Xavier, tu oublies pas hein, chabbat à la maison pour un team lunch, hein (+clin d’œil et tête qui s’incline vers la gauche). En plus Huguette-Marie a fait une slata méchouia tip top !…

(en aparté à sa secrétaire): Hopa, Christine ya omri, note note je t’en prie que je vais ‘pèleriner’ chez R’bi Meïr Baal Hanisse (série de bisous sur la deuxième phalange de l’index droit) pour Lag Baomer. Tu le mets en voyage d’affaire, tu as compris hein (clin d’oeil). 
(puis tout seul, devant le cadre de Baba Salé) Ahhhh’ baba diali éfeïne nouah, ces rhumatismes y-vont-me-tuer, je te jure, la vie de tata Rachel psinâalik…ehhh oui, ma laasot, koul ouah’ad oumzalo…

c’est vrai que c’est tentant, non ?

Par miseentrentaine

http://miseentrentaine.wordpress.com/2011/03/14/cest-idiome/

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant